J’ai voulu retranscrire, durant mon voyage en Islande, un monde où l’humain est isolé en terre hostile. Un monde où la nature aurait repris son droit, dont l’espèces animales vadrouillent librement sur ces terres étendues à pertes de vue.

L’humain n’a d’autre choix que de s’adapter, d’y trouver refuge, et enfin, trouver sa vraie maison.

Close Menu